#38 – Mes 31 ans vs la pression sociale

Aujourd’hui, 7 février 2019, j’ai 31 ans. Je sais, je ne les fais pas ^^ soyez sympa c’est mon anniversaire…

Trève de plaisanterie, cette date va donner lieu à un sujet qui me tient particulièrement à coeur et un peu moins fun : la pression sociale.

Dans l’idée, c’est elle qui définit qui vous devez être et à quel âge. 

La pression sociale est présente tout au long de votre vie. A y réfléchir, elle se dresse en permanence sur votre chemin face aux choix que vous faites dans la vie. Elle peut même les induire.

Quoi que vous fassiez, vous ferez face à cette pression sociale. 

Vous êtes en couple depuis longtemps ? On vous demandera quand vous allez vous marier.
Vous êtes mariés ? On vous demandera quand vous comptez avoir un enfant.
Vous avez un enfant ? A quand le deuxième ?
Vous êtes passionné(e)s par votre travail ? On vous demandera si vous n’en faites pas trop, si vous ne devriez pas lever le pied.
Etc, etc.

Plus jeune, je n’avais qu’une idée en tête : obtenir un CDI. Tout le monde me le répétait « Fais des études et tu auras un CDI ». CDI qui me permettrait ensuite de devenir propriétaire d’un appartement. Une fois le CDI obtenu, j’ai effectivement acheté un appartement, puis j’ai quitté mon CDI, car je ne faisais pas le métier que je voulais finalement. Avoir un CDI n’a pas été une source de bonheur, mais un acte administratif contraint par la société dans laquelle nous vivons. 

D’un point de vue personnel, je voulais être en couple, que ça dure, je comptabilisait les années, une à une. Chaque année représentant une victoire sociale, puisque mon couple tenait au fil des années. Puis est venu le temps du mariage, évidemment, puisque ça faisait dix ans que j’étais en couple. N’était-ce pas la suite logique ? Ce que la société attendait de moi ? J’en avais envie, certes, mais je reste persuadée que la pression sociale à joué son rôle dans ce projet. 

Lorsque deux ans plus tard, j’ai annoncé que je me séparais, j’ai perdu du crédit auprès de certaines personnes de mon entourage. Je ne représentais plus la femme mariée et stable, mais la femme qui allait divorcer. Alors qu’en soit, j’étais toujours la même. Si j’ai fait ce choix c’est que j’estimais que c’était une bonne chose pour moi, peu importe ce que mon entourage ou la société attendait de moi dans cette situation. 

En tant que femme, j’ai la sensation d’être encore plus à même de subir cette pression sociale. 

J’ai 31ans, je suis divorcée, sans enfant, en coloc avec ma petite soeur, gérante d’une société et coach sportive…ah oui, et j’ai un chat ^^ autant vous dire que je soulève une multitude de questions dans mon entourage.

Avec cette récurrence « le temps file tu sais… ». Sans déconner, comme si je ne le savais pas, merci de me le rappeler ! Plus sérieusement, j’ai de plus en plus de mal à subir ce genre de remarques. Ce n’est pas parce que la société aimerait qu’à 30ans je sois mariée, maman et confortablement installée dans un CDI, que j’en suis. 

Je suis heureuse dans ma situation. Très épanouie professionnellement, plus que je ne l’ai jamais été, sans CDI mais indépendante. J’aimerais avoir un enfant, mais je ne suis pas prête à le faire avec le premier venu, alors je préfère avancer et voir ce que la vie me réserve plutôt que de me mettre la pression.

La pression sociale c’est surtout un jugement extérieur sur votre situation personnelle. Alors que finalement, cela ne regarde que VOUS, vous n’avez aucune obligation à faire telle ou telle chose. Vos choix ne dépendent que de VOUS et vous les faites pour VOUS. Assumez ce que vous faites même si ce n’est pas toujours simple si vous pensez que cela vous rend heureux. 

Vous aimerez aussi

26 Commentaires sur “#38 – Mes 31 ans vs la pression sociale”

  1. Bravo. Quelle lecon.
    En effet la vie ne doit pas etre subie mais vecue…
    Vit ta vie ma fille. Comme tu l’entends et soit heureuse. !!!!!!@

  2. J’arrive personnellement sur 32 ans et tjs sans enfant et non mariée … Merci pour cet article tellement VRAI sur cette pression constante .
    L’essentiel et tu le sais car tu l’appliques chaque jour à merveille: il faut être fier de la personne que tu es devenu et être en accord avec toi même !

  3. Ahhhh la pression sociale ^^ pour avoir une situation similaire à la tienne (sauf le travail et le chien ^^) je ne peux que comprendre. L’essentiel c’est que toi tu sois en adéquation avec ce que tu veux. Peu importe ce que pensent les autres. Et au fond, sont ils plus heureux que toi parce qu’ils sont mariés, parents et prioritaires? Non je ne crois pas!

  4. Coucou manue!! Regardes moi j’ai attendu mes 35 ans pour avoir un enfants et trouver le bon papa et j’ai beau toujours avoir eu des CDI et être à mon compte aussi gros bisous ma belle et bon anniversaire

  5. J’ai la même pression sociale que toi! 31 ans pas mariée pas d’enfants. Tout le monde me demande! Alors que j’evolue bien niveau professionnellement, je deviens propriétaire, mais tout le monde me fait remarquer que je ne suis pas marié pas d’enfant!!
    Bref je ne calcule plus et je vis ma vie je bosse comme une malade et je voyage partout dans le monde! Et le reste viendra quand ca voudra !
    Personne ne vit notre vie ! Allez profite et n’ecoute personne ! Tout le monde vit sa vie comme il veut ! Bye la pression sociale…
    Joyeux anniversaire 🙂

  6. Je viens d’avoir 33 ans, j’ai tout quitté pour partir voyager pendant un an, j’ai également quitté une relation de 10 ans il y a maintenant 4 ans. Pour certaines personnes de mon entourage c’est très compliqué a comprendre, mais je n’ai jamais été aussi heureuse ! Vivons pour nous et pas pour les autres.
    Merci pour ce post qui fait du bien. Et pour tous les autres aussi que je lis attentivement tous les jours depuis le début de mon voyage 🙂

  7. Peut importe notre ligne de la vie, la pression sociale sera toujours présente, à nous de ne pas tenir compte des jugements extérieurs comme tu le dis si bien , notre vie sera plus belle et sereine . Je te souhaite un joyeux anniversaire Manue bonne continuation et merci pour tes supers articles .

  8. Super article et ça fait du bien de lire ça !
    J’ai 28 ans, Bientôt 9 ans avec mon copain qui a 34 ans, on nous a déjà demandé à quand le mariage et les enfants depuis qqles années mais ça n’est pas dans nos priorités ! On a quitté nos CDI à deux ans d’intervalles parce que nos métiers ne nous correspondaient pas et on s’en porte bcp mieux. Ce sont nos choix il n’y a pas un modèle de vie il y a le modèle de vie que nous convient et qui est propre à chacun.

  9. La pression sociale est bien plus forte pour une femme je trouve. Quand tu es maman, et que tu travailles : mais tu ne délaisses tes enfants ? Ils ne seraient pas plus heureux avec une mère au foyer ? Si tu ne travailles pas tu passes pour une feignasse qui se fait entretenir. Tu allaites ? Mais jusqu’à quand ? Il est pas un peu grand pour être allaité ? Quoi tu donnes le biberon ? Ce n’est plein de mauvaises choses ? Tu veux allaiter, mais tu es sûre que tu auras du lait ? Tu sais il dormira moins la nuit ?
    Tu dois être une femme, une épouse, une mère, une amie… Mais chacun y voit sa définition. Il s’agit juste d’être soi.

  10. Alors, comment dire ? 40 ans en décembre, pas d’enfant, pas mariée et je le vis bien. Mais bizarrement mon entourage moins bien. Je ne relève plus les commentaires du style « non mais tu sais à ton âge, il faudrait que tu t’y mettes pour avoir un enfant…. ». Ça part peut-être d’une bonne intention mais si le gens pouvaient comprendre que je vais bien, je suis heureuse et ce qui doit arriver, arrivera.

  11. Joyeux anniversaire à toi !! Ton article est criant de vérité, tu pose les mots justes comme tres souvent aha
    Soyons heureux tu as bien raison !!
    C’est un réel honneur de te suivre dur Instagram depuis 2, 3 ou 4 ans je ne sais plus aha et ici sur ce merveilleux projet
    Merci pour la positivité et l’amour de soi que tu transmets Manue
    Je t’embrasse !!
    J’espère que tu passera ta 31ème année encore meilleure que la 30ème 😉

  12. Je partage entièrement… Je me bat contre cette pression sociale qui nous fait sentir si différent si hors norme. Je me sent moins seule en te lisant.. Merci.. Et bon anniversaire !!!!!!

  13. Merci ma biche pour cet article.
    Il est tellement représentatif de mon quotidien.
    L’avantage d’avancer dans l’âge? C’est que maintenant, je m’autorise à dire merde à tous ces gens qui se sentent en droit de te donner des leçons!
    Encore une fois joyeux anniversaire à toi.
    #fière
    #continuecommeca

  14. Et oui la société voudrait qu’on rentre tous dans le même moule . Mais le principal c’est être heureux dans sa vie . Moi , j’ai 30 ans , je vis encore chez mes parent ( la société à : c’est un Tanguy, mais elle peut pensée ce qu’elle veut . Moi je suis heureux c’est le principal ) Encore Joyeux anniversaire ( tu fais pas ton âge )

  15. Je suis passée par cette phase en octobre l’année dernière, 31 ans en août dernier, 4 années de relation puis séparation, hyper active dans le sport, un boulot que j’adore, me passionne et me le rend bien.
    Et forcément la remarque : ça fait chier à 31 ans de te retrouver toute seule. Tu as pas intérêt à te tromper avec le prochain pour les enfants….
    Et j’en passe. Au final, je vais avoir 32 ans cette année, oui je veux des enfants mais quand la vie mettra l’opportunité sur ma route. Pour le moment je croque la vie à pleine dents et je profite de ce qu’elle m’offre. Re bon anniversaire Manue

  16. Merci pour cet article, je trouve qu’on n’en parle pas assez souvent de cette pression que l’on vit au quotidien. Dès que nous ne sommes pas dans la norme (quelle norme en réalité?) on subit ! Passe une belle soirée pour ton anniversaire.

  17. Je suis « contente » de voir que je ne suis pas seule dans ce cas.
    Un Cdi, un compagnon depuis 7ans, une maison, un chien… puis le sentiment de ne pas etre heureuse… Pas en phase avec moi même. ..
    Alors à 33 ans, tu quittes ton copain, tu vends ta maison, tu changes de boulot et tu décides de vivre pour toi.
    L important c est d etre heureux

  18. Que cet article me fait du bien … ça fait des années que je ressens cette pression sociale : tu es toujours pas casée, tu as pas d’enfant …. ben alors ma grande faut t’y mettre. Comme si ça définissait la personne que je suis.
    Pour info je n’ai jamais voulu d’enfant et ça me vaut constamment des remarques.
    Alors lire ton article aujourdhui me fait du bien … mille mercis Manue

  19. Tout d’abord très joyeux anniversaire!
    J’avoue cet article m’a un peu choqué. Je ne pensais pas qu’en France on pouvait subir cela je le vivais déjà assez mal suite à mes origines mais je vois que nous sommes toutes dans le même bateau et je comprends parfaitement ce que tu vis ou ce que chaque femme de notre âge vit…suis ton bonheur toi seule a la clé!!

  20. J’ai 28 ans et nous venons de fêter nos 9 ans de couplé avec mon conjoint. Mais effectivement, cela fait des années que l’on entend « alors le mariage c’est pour quand ? » « quand est-ce que vous faites un enfant vous avez l’âge maintenant » et c’est vrai que jusqu’à maintenant ni lui, ni moi ne voulions de tout cela. Et en septembre nous avons eu comme un déclic. À vouloir nous marier, mais surtout vouloir un enfant. Bien que pas maintenant tout de même. Mais nous n’en parlons à personne à par nos amis très proches. Parce que justement nous n’avons pas envie de subir plus de pression.. (pis il faut avouer que les rapports sont hyper compliqué avec son côté de la famille alors moins ils en savent, mieux nous nous portons). Mais oui c’est pesant… Occupé vous de vos vies et pas de celle des autres bordel… Nous ferons les choses seulement si nous en avons envie et pas parce que « c’est comme ça ».

    Merci pour cette article Manue (je t’ai déjà souhaité ton anniversaire sur insta, et vu la date.. Je ne vais pas recommencer ici XD)

  21. La pression sociale, très beau sujet !
    Merci pour cet article où, d’après les quelques commentaires parcourues, nous sommes nombreuses à nous reconnaître… il semble résonner en de nombreuses personnes…

    Après 6 ans de relation, à 28 ans je quitte mon compagnon… Je quitte la pression sociale de sa famille « mariage, bébé »… car nous venions d’acheter un appartement justement parce que nous avions deux CDI… Mais moi j’avais 28 ans et mon objectif c’était de voyager…
    Je m’amusais alors de ma nouvelle vie, pleines de libertés, de choix qui m’appartiennent… je le revois encore me dire « Mais Virginie tu as 28 ans, tu es chef de projet, tu peux pas partir, tu peux pas réagir comme une enfant »
    Hé bah si :p F***
    Aujourd’hui, presque 30 ans et j’accomplie mes rêves… essentiel pour moi pour la suite des aventures de la vie… enfants ou pas… mariée ou pas… Le plus important c’est soi.

    Je suis très admirative de tout ce que tu as fait et que tu fais… J’aime ta façon de partager avec nous, de façon simple, sans nous cacher la vérité mais sans trop en dire pour garder ton jardin secret.
    J’aime regarder tes story sur Insta, avec ta soeur et Okky…
    Merci de rendre Insta convivial et vrai… J’en ai marre de toutes ces filles qui en font « trop »…

  22. Salut Manue, j’ai 30 ans je suis célibataire avec un chat aussi. J’aime mon travail et je commence à vouloir fonder une famille. Mais pareil, pas avec n’importe qui. En revanche moi je ne reçois pas vraiment de remarque mais je me mets la pression toute seule en me disant que si je ne rencontre pas très vite la bonne personne, le temps passe tellement vite que je vais passer à côté de mon envie de fonder une famille…
    Pas facile quand la pression vient de soi et du temps qui passe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.